Les moments forts du Mans Classic 2018

{"slide_to_show":"1","slide_to_scroll":"1","autoplay":"true","autoplay_speed":"3000","speed":"300","arrows":"true","dots":"true"}

Le Mans Classic ce sont plus de 700 voitures de collection datant de 1921 à 1983 qui se retrouvent tous les deux ans sur les pistes du célèbre circuit sarthois. L’édition 2018 a eu lieu le week-end du 6 au 8 juillet. Parmi les moments forts de cette année : les 70 ans de Porsche, une course de 60 Jaguar et une vente aux enchères de voitures de prestige, dont une magnifique Ferrari 365 Daytona de 1969 estimée à 7 millions d’euros.

Le rassemblement des passionnés de voitures « vintage »

Dans la Sarthe, l’édition du Mans Classic 2018 a réuni 135 000 visiteurs, 1000 pilotes de renom et 8500 véhicules issus de 200 clubs représentant 60 marques, dont 700 voitures historiques. Les pilotes français et vainqueurs des 24h du Mans Henri Pescarolo, recordman du nombre de participations avec 33 départs, Gérard Larousse, Stéphane Ortelli, Romain Dumas et Loïc Duval étaient présents, ainsi que Jenson Button, champion du monde de Formule 1, René Arnoux et Jacques Laffite.

Les passionnés sont venus à bord de leur Ford de collection ou de leur Combi Volkswagen au look vintage. Ils ont côtoyé des voitures de luxe dont les mythiques Jaguar, Porsche ou Ferrari et ont pu assister à la vente aux enchères organisée par Artcurial Motorcars.

Des courses de voitures mythiques

Du vendredi au dimanche, les courses se sont succédées sur les six plateaux que compte le circuit du Mans, pour le plus grand bonheur des grands et des petits.

La plus émouvante fut la Little Big Mans où quelques cent enfants se sont essayés à la conduite de leur minivoiture. Les plus prestigieuses furent incontestablement la Jaguar Classic Challenge réunissant 60 Jaguar d’avant 1966 et la Porsche Classic Race Le Mans, organisée pour les 70 ans de la marque. Les différentes phases de qualification de ces deux courses ont tenu les spectateurs en haleine tout le week-end.

Une vente aux enchères d’exception

Le clou de ce rassemblement sportif et historique fut sans aucun doute la vente aux enchères organisée par Artcurial Motorcars. Le lot numéro 1, un exceptionnel panneau kilométrique Michelin – Circuit permanent de la Sarthe, Circa 1930 a été vendu 11 050 €. Une magnifique Lamborghini jaune LP400 Countach « Periscopio » de 1975 a trouvé acquéreur à 977 440 €. Les plus belles ventes reviennent à deux Mercedes-Benz 300SL, la « Papillon » de 1956 et la « Roadster » de 1963, vendues respectivement 1 013 200 € et 3 143 440 €. La Ferrari 365 GTB/4 Daytona Competizione Groupe 4 de 1969 tant attendue n’a malheureusement pas trouvé acquéreur. Seule la Ferrari 365 GTB/4 Daytona Spider Conversion de 1970 est partie à 584 080 €.