Lamborghini prépare une GT 100% électrique pour 2025

{"slide_to_show":"1","slide_to_scroll":"1","autoplay":"true","autoplay_speed":"3000","speed":"300","arrows":"true","dots":"true"}

Lamborghini, constructeur italien de voitures de luxe fait plus souvent la « une » grâce aux différentes versions de ses modèles que par ses nouveautés. Le constructeur propose à l’heure actuelle un choix restreint de voitures avec les modèles Huracan, Aventador et le dernier né Urus. Mais Lamborghini prend le temps de bien faire les choses. Après avoir présenté Sian, modèle hybride au salon de l’automobile de Francfort en septembre 2019, basé sur le concept Estoque exposé en 2008, le constructeur au taureau s’apprête à valider le développement d’un nouveau modèle dans sa gamme, un modèle inédit : une grande routière quatre portes et 100 % électrique avec un lancement prévu pour 2025.

Un style conforme à la gamme

 Beaucoup de mystère entoure la question du style qui sera adopté par Lamborghini pour sa future GT. Elle ne devrait pas déroger au style bien connu de la marque. Elle sera, à coup sûr, inspirée en grande partie du concept Estoque, présenté en 2008 au salon auto de Paris. Le concept reprenait déjà le style de la face avant spécifique de la marque au taureau. La version qui devrait entrer dans la gamme aurait à priori le même style, avec une silhouette similaire aux lignes de l’Aventador ou le Huracan. L’intérieur quant à lui devrait présenter une ressemblance notable avec les modèles proposés actuellement dans la gamme.

Une propulsion électrique

 Le public s’attend évidemment à une voiture avec des performances à la hauteur de la réputation de la marque. La puissance de la première berline Lamborghini avec une motorisation 100 % électrique n’est pas encore dévoilée, mais le constructeur pourrait s’appuyer sur les technologies appliquées à la Sian, voiture hybride combinant un moteur V12 avec 785 chevaux et un moteur électrique s’appuyant sur de super condensateurs rechargeables lors du freinage. Il est estimé que son autonomie pourrait dépasser les 560 km en une seule charge ; estimation qui pourrait être revue à la hausse du fait de l’évolution technologique qu’il y aura certainement d’ici 5 ans. Pour ce qui est de la plateforme, Lamborghini utilisera sans doute celle de la Porsche Taycan (les marques Porsche et Lamborghini étant détenues par le même groupe VAG) qui fournira une base de développement conséquente pour les ingénieurs.

Un brevet Lamborghini-MIT

 Un partenariat a été mis en place entre le MIT (Massachusetts Institute of Technology) et Automobili Lanborghini en 2016. Il a abouti au dépôt d’un brevet sur un matériau synthétique innovant. En effet, ce matériau permettra de faire évoluer la technologie des motorisations électriques, car il donnera la possibilité de fabriquer de futurs super condensateurs ultra performants en doublant leur densité énergétique en comparaison à la technologie disponible actuellement.

Lamborghini est déjà bien avancé dans cette technologie, preuve en est faite avec la Sian au moteur V12 hybride dévoilée récemment. La collaboration ne s’arrête pas à cette avancée majeure, elle continue encore pour trois ans dans le but de développer des prototypes de batteries plus efficientes.