La nouvelle création de Porsche : le 718 Cayman GT4 Clubsport

{"slide_to_show":"1","slide_to_scroll":"1","autoplay":"true","autoplay_speed":"3000","speed":"300","arrows":"true","dots":"true"}

Trois ans après sa dernière édition de GT4 Sport, Porsche renouvelle l’expérience avec le nouveau 718 Cayman GT4 Clubsport. Un nouveau modèle conçu pour les adeptes de sport automobile créé pour les circuits. Les passionnés se régaleront de cette nouvelle version revue et corrigée, encore plus sportive et agressive que la précédente, alors que les professionnels pourront viser de nouvelles performances sur les pistes. Zoom sur la dernière création du fameux constructeur.

718 Cayman GT4 Clubsport : un modèle décliné en deux versions

Pour répondre aux attentes des aficionados de la marque, Porsche a fait le choix de sortir deux alternatives pour ce véhicule destiné au sport automobile et non homologué pour la route. La version Trackday est plutôt orientée vers les particuliers et pilotes amateurs et est équipée d’une climatisation, d’amortisseurs non réglables et d’aides à la conduite paramétrables. Elle dispose par ailleurs d’un réservoir de 80 litres et satisfera pleinement les amoureux des pistes. La version Compétition quant à elle propose un réservoir de 115 litres et est équipée d’amortisseurs réglables, d’un répartiteur de freinage avant/arrière paramétrable et du volant de la 911 GT3 R, de quoi se lancer aisément dans les compétitions internationales.

Des particularités techniques

Porsche frappe fort avec ce tout nouveau 718 Cayman GT4 Clubsport en augmentant sa puissance de 40 chevaux par rapport à sa version précédente la faisant atteindre les 425 chevaux et 425 Nm grâce à son moteur : un flat-six de 3,8 litres atmosphériques pour rugir sur les circuits et accélérer en un clin d’œil. On retrouve néanmoins quelques paramètres de l’emblématique 911 GT3 Cup comme les freins constitués de quatre disques 380 mm, mais aussi les suspensions. Par ailleurs, on appréciera le double-embrayage à 6 vitesses et le différentiel autobloquant. Côté carrosserie, l’objectif a été d’alléger le véhicule et c’est plutôt réussi, il affiche à peine 1320 kilos et ce grâce, entre autre, à l’utilisation innovante dans le secteur de la voiture de course de fibre composite naturelle réalisée à partir de déchets agricoles dont du lin et du chanvre. Ce matériau unique pour l’instant sur des véhicules de ce type est annoncé aussi léger que la fibre de carbone et s’inscrit dans le cadre de la politique écologique voulue par Porsche ces dernières années. Le petit bijou se montre donc aussi léger que puissant, une conjugaison parfaite pour gagner en performance sur les circuits que professionnels comme amateurs sauront apprécier. En attendant de pouvoir tester cette nouvelle merveille qui reste réservée aux circuits pour l’instant, il est toujours possible de louer les modèles destinés à la route du célèbre constructeur pour jouir chaque jour sur la route des sensations offertes par ces véhicules d’exception et de leurs lignes sportives, agressives, mais toujours élégantes.