• 18/03/09

Week-end en Aston Martin V8 Roadster

Mme Mallet (44 ans, Chef d'Entreprise en Relations Humaines) et son époux (50 ans, Chef de projet pour le groupe Shlumberger), heureux parents de trois enfants, nous parlent de leur week-end en Aston Martin V8 Roadster.

1- Comment vous est venue l'envie de prendre possession, pour un week-end, d'une Aston Martin ?
MM :
Et bien, je souhaitais faire une surprise mémorable à mon mari pour ses 50 ans. Ce que j'ignorais c'est qu'il en rêvait depuis son plus jeune âge. Il me l'a avoué hier soir en se remémorant nos bons moments. Il ne pouvait pas espérer mieux... Et moi qui hésitais avec une italienne ! En fait, il préfère de loin les belles anglaises. Enfin, tout le monde en a bien profité, même les enfants. Ils n'ont pas conduit bien sûr mais ont vécu un moment privilégié avec leur papa.

2- Pouvez-vous nous commenter votre séjour ?
MM :
Nous sommes partis de Magny-les-Hameaux (78, proche de Versailles) direction Saumur, pour rejoindre le reste de la famille qui nous attendait dans la propriété de nos beaux parents. Ils habitent un petit village surplombant les hauteurs de Saumur. Autant vous dire que le premier trajet sur autoroute a permis à Louis, mon époux, de se mettre en jambe avec cette Aston Martin, qui fut sienne pour le week-end. Tout compte fait, à part le samedi soir où nous lui avons offert ses cadeaux et dîné en famille, il a passé le reste du temps dans la voiture...

3- Avez-vous une anecdote à nous faire partager ?
MM :
Pas vraiment si ce n'est les montées en régime et le bruit de ce moteur qui est véritablement impressionnant, voir envoutant... Ah si, lorsque nous sommes partis remettre du carburant on a fait sensation à la petite station service du coin. Les gens ne regardaient plus que la voiture. C'est surtout le regard admiratif des enfants qui était touchant. Peut être le même que mon mari à son plus jeune âge... Et puis on a l'étrange sensation quand un feu tricolore repasse au vert, que les automobilistes attendent que l'Aston Martin démarre en premier. Certainement pour l'admirer et entendre rugir ce fabuleux V8.

4- Comment avez-vous connu LUXURY CLUB ? Recommanderiez-vous leurs services ?
MM :
Je les ai connus par l'intermédiaire d'un de leur partenaire, M. William Bonneton (Sté HéliParis) qui m'a recommandé à eux. Je les ai également retrouvés sur Internet. Les autres sociétés que j'ai contactées ne m'ont pas réservées le même accueil. Ils ont vraiment pris le temps de m'écouter. Et rien à redire sur la disponibilité et le service. Le véhicule a été livré à notre domicile pour parfaire la surprise et nous leur avons rendu sur Paris le dimanche soir. Pour répondre à votre deuxième question : oui, je les recommande déjà à ma famille et mes amis. Nous avons d'ailleurs l'intention de repartir pour un séjour dans une résidence secondaire à Villers-sur-Mer. Nous avons un appartement avec vue sur l'océan et nous souhaiterions partir avec des amis au volant de belles carrosseries.

 



Share |

Tous les témoignages